Femmes je vous aime

J’aime les femmes pour plein de raisons mais depuis quelques années j’apprécie vraiment ceci, qu’elles ne sont pas jalouses.

Mes amies Facebook, Twitter, ou lectrices de blogues, je pense à mes amies Geneviève Lefebvre, Catherine Voyer-léger, et combien d’autres, âmes sensibles et sereines, qui ne cessent de m’encourager quand un évènement heureux arrive.

J’ai compris aussi que je ne le suis pas de nature, j’ignore viagra online 50mg pourquoi.  J’avais 20 ans, rien devant moi, et mon amitié avec Michel Courtemanche, qui était alors vedette millionnaire et artiste vénéré, ne générait absolument pas une once de jalousie.

Je ne le suis pas car je ne considère pas être en compétition avec personne mais en combat avec moi-même.  C’est contre moi-même que je lutte pour arriver à quoi que ce soit.  C’est contre mon inertie , ma paresse, mes défauts, mon manque de talents que je lutte tous les jours pour créer quelque chose de cohérent.  Personne n’aura une plus grande part de responsabilité que moi-même dans ce que je rate.

Quand on réussit quelque chose c’est toujours au prix d’un effort réel.  Je ne connais pas de succès facile.

Les femmes sont sûrement jalouses par moment, entre elles, mais avec moi on dirait que la compétition disparait et laisse place à une relation qui est beaucoup plus constructive.

Pourtant j’ai beau travailler fort, c’est tellement pas ce que je suis, ça me définit si peu, que je me demande de quoi on peut être jaloux.

En ce lendemain de Jutra, j’ai une pensée pour ce vieux chum de Phillippe Falardeau, qui au bout de son clavier d’ordi, devant sa boîte de courriel, ne lui écrira pas la fierté qu’il éprouve pour son ami, par jalousie, ce sentiment qui fait rapetisser.

En bref, changez pas les filles, vous n’avez pas besoin de talons hauts quand vous êtes assez grandes pour dire bravo.

—-

8 commentaires à “Femmes je vous aime”

  1. Patrick dit :

    Tsé, c’est pas nécessairement « justifié », mais des fois on n’écrira pas pour pas avoir l’air du « gars-qui-écrit-après-tout-ce-temps-astheure-que-ton- »ami »-réussit ».

    Manque de confiance en soi, j’imagine.

  2. Martin Petit dit :

    héhé on pourrait mettre ça dans fausse-bonne raison de pas poser une bonne action. Le truc pour pas avoir l’air d’un fantôme téteux c’est de ne pas demander de billets gratos dans le même élan, là ça tue en effet la bonne intention.

  3. Bruno dit :

    Un beau brin de sagesse qui — s’il pouvait être mis en pratique par la majorité — améliorerait l’ambiance au boulot, entr’amis, en famille, PARTOUT quoi! Et nous en bénéficierions tous.

    Se mesurer à soi-même, c’est constamment aspirer à mieux, à l’amélioration personnelle; la chasse au statu quo.

    Se comparer aux autres, c’est se vautrer dans la complaisance une fois « l’adversaire » surpassé. Et ensuite, stagner…

    Pour le bien de l’individu, pour l’évolution de la société, mieux vaut s’attaquer à un adversaire de taille : se mesurer à soi.

  4. Pas pour s’enlever du mérite, mais c’est facile de ne pas être jalouse quand l’autre ne s’installe pas à califourchon sur les genoux de ton chum… :-) Sauf les cas pathologiques, je ne connais de filles jalouses que lorsqu’elles ont d’excellentes raisons de l’être. Et ces raisons-là, tu ne les donne pas…

    Comme disait Noureev; « it takes two to tango mon bro’ »…

  5. Pourtant, je peux tellement être jalouse… Mais la jalousie c’est comme le reste, c’est souvent une dynamique. C’est rarement la faute d’une seule personne.

    Une des choses que j’aime de toi, c’est ta générosité. Non seulement tu ne lésines jamais sur les compliments, mais tu m’as maintes fois donner des coups de main, ne serait-ce qu’en faisant connaître ce que je fais à ton réseau. Jamais tu ne m’as fait sentir « Regarde ce que je fais pour toi… ».

    Tout ça, ça crée un contexte de sincérité et d’égalité. Ça exclue l’envie et la jalousie.

  6. Martin Petit dit :

    LOL me voit très mal m’assoir sur les genoux de ton chum en effet ;-) ))

  7. Martin Petit dit :

    L’envie et la jalousie sont les pistons d’un moteur qui ne fait pas avancer très vite en effet

  8. Jordan rafael rébéka dit :

    Martin petit, vous êtes capable d’énuméré la réalité tout en faisant de l’humour véridique. Les femmes ne sont pas toujours évidente mais avec l’effort que vous portez à les comprendre, on voix parfaitement l’idée que vous voulez nous transmettre. Nous ne pouvons pas constater par nous-même votre talent avec les femmes mais vous avez l’aire a avoir beaucoup d’assurance avec elles. La jalousie n’est pas facile à vivre avec une femme mais c’est peut-être une preuve d’amour? On vous encourage d’avantage dans ce domaine, même si elles sont impossibles à comprendre.

Laisser un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

est fièrement propulsé par WordPress
Flux RSS des entrées et Flux RSS des commentaires.